Absorbeur d’humidité : comment l’utiliser ?

Votre habitat souffre d’humidité excessive ? Si vous ne voyez pas comment faire redescendre le taux d’humidité de votre intérieur, il existe des absorbeurs d’humidité peu chers qui peuvent aider dans un premier temps. Surtout, ne passez pas à côté du diagnostic expliquant les causes de l’humidité dans votre maison, prenez bien le temps de vérifier le taux d’humidité de votre maison et d’en déterminer les origines.

Si les bonnes vieilles méthodes comme aérer et ventiler ne suffisent pas dans les pièces les plus humides comme la salle de bain ou la cuisine, le choix d’un absorbeur peut être indiqué. Ce sont des appareils capables d’absorber rapidement l’humidité d’une pièce.

Leur efficacité est variable et le plus souvent, ce sont des appareils d’appoint pour des petites pièces à vivre qui peuvent prémunir des variations de l’humidité selon vos activités. Comme faire la vaisselle ou se doucher.

Ayant moi-même fais la confusion au début, je vous propose de bien comprendre la différence entre absorbeur et déshumidificateur. Mais surtout de déterminer son utilité afin de savoir si un absorbeur est la solution à vos problèmes d’humidité.

guide_absorbeur_humidite_utilisation

A quoi sert un absorbeur d’humidité ?

C’est la première question à laquelle il faut répondre pour ne pas perdre de temps et trouver le plus rapidement possible la solution à vos problèmes d’humidité. Un absorbeur est peu coûteux et se trouve très facilement en magasin ou sur internet. La marque la plus connue et que j’ai pu tester est Rubson.

Comment savoir si vous avez besoin d’un absorbeur d’humidité ?

Il vous faut absolument établir un diagnostic précis pour savoir d’où provient votre humidité. Car l’absorbeur a une utilité limité et n’est pas capable de traiter la cause d’une humidité excessive, il absorbe simplement l’excès d’eau dans l’air.

Alors si vous avez des infiltrations provenant du toit par exemple ou du sol, ce qu’on appelle une remontée capillaire, votre problème d’humidité est bien trop sérieux pour le confier à un absorbeur. C’est un objet dit de confort qui peut vous prémunir de l’humidité de façon ponctuelle, il limite les dégâts mais ne les résout pas !

Par contre il est tout à fait indiqué dans les cas suivants :

  • Un logement de vacances (ou un camping-car), occupé de façon occasionnelle. C’est un habitat peu aéré et peu chauffé, parfait pour que l’humidité s’y développe.
  • Une pièce difficile à ventiler comme la cave, la buanderie ou une salle de bain avec peu ou pas de fenêtre. Ce sont des pièces qui ont beaucoup de mal à renouveler l’air et à évacuer l’humidité. Surtout si vous y faites sécher le linge !
  • Dans une cuisine si vous n’avez pas de hotte efficace, car les activités comme faire la vaisselle et la cuisine dégage beaucoup de vapeur d’eau dans l’air.
  • Dans les placards où vous rangez le linge, il existe des petits modèles à suspendre bien pratiques.

Les différents modèles

Un absorbeur d’humidité se compose d’un bac en plastique contenant une partie jetable. Cela peut être une pastille ou des grains de sels minéraux. Il faut le placer dans la pièce humide et laisser les sels absorber l’eau présente dans l’air. On obtient en général des résultats dès les premières 24 heures.

Le fonctionnement d’un absorbeur d’humidité est commun à tous les modèles disponibles dans le commerce. Des cristaux ou des pastilles qui recueillent l’eau dans l’air dans un bac de récupération, dont il faut vider le liquide une fois le bac plein.

Mais les sels minéraux qui servent à capter l’eau se présentent sous différentes formes et changent un peu le design, le format et l’ergonomie de l’objet. Le modèle le plus courant se compose de sachets de cristaux de sels minéraux à remplacer une fois les cristaux dissous. Mais il existe d’autres modèles :

  • Les pastilles de sels minéraux, marque de fabrique de Rubson. Pas d’emballage nécessaire pour cette dernière donc rien à jeter, elle fond et il n’y a qu’à en mettre une autre une fois complètement disparue.
  • Le gel de silice, que vous trouvez sous forme de petits sachets dans les boîtes à chaussures neuves que vous venez d’acheter.

Contrairement à ce que l’on peut penser en lisant les restrictions indiqués dessus, le gel de silice n’est pas toxique ! Ils sont parfaits dans les armoires, les sacs, les boîtes contenant des souvenirs…

On les trouve aussi dans les emballages de mobilier ou de composants électroniques. Ils peuvent absorber jusqu’à 40 % d’humidité par rapport à leur poids ! Mais ils ne sont pas très répandus parmi les modèles d’absorbeurs.

guide_absorbeur_humidite_utilisation_differents_modeles_differences_deshumidificateur

 

Conseils d’utilisation

Une fois le bac de récupération d’eau plein, après deux ou trois semaines, il faut le vider. Les sachets de cristaux sont à jeter une fois l’absorption effectuée, alors qu’une pastille se dissout complètement dans l’eau une fois son travail réalisé.

Le chlorure de calcium contenu dans ces cristaux ou pastilles est dangereux pour la santé, évitez de le respirer et de le toucher impérativement. Vous pouvez jeter le liquide récupéré dans les WC.

Certaines pastilles dégagent même des parfums d’ambiance ! Ainsi ces absorbeurs servent à la fois pour assainir l’air de votre pièce et réduire son taux d’humidité, mais aussi de désodoriser avec la senteur de votre choix.

Je vous conseille quelques critères à prendre en compte dans l’achat de votre absorbeur, pour le rendre le plus pratique possible :

  • Vérifier que le niveau de remplissage est bien visible. La capacité d’absorption varie selon la taille du modèle et donc du bac de récupération. Plus votre pièce est humide et plus le bac se remplira vite, il est donc judicieux non seulement d’acquérir un bac à grande capacité mais aussi, de pouvoir vérifier son niveau de remplissage via un témoin lumineux ou une partie transparente avec un témoin pour éviter les mauvaises surprises !
  • Vérifier la stabilité du modèle. C’est un objet que vous devez laisser poser quelque part, de préférence en hauteur hors d’atteinte des enfants et des animaux. Mais un accident est vite arrivé et pour les intérieurs plein de vie (donc pas les logements secondaires), mieux vaut se tourner vers des modèles avec dispositifs anti-renversement.
  • Avoir un accès facile au bac récupérateur d’eau. Il vous faudra le vider régulièrement voir très régulièrement selon le taux d’humidité de la pièce. La manipulation doit être la plus simple possible tout comme le montage et le démontage.

Adaptez votre modèle d’absorbeur d’humidité à la surface de vos pièces et à leur taux d’humidité ! Et manipulez les cristaux avec précaution, à tenir hors de portée des enfants et des animaux.

Absorbeur ou déshumidificateur : bien choisir

En règle général, les versions électriques des absorbeurs d’humidité se trouvent être ce qu’on appelle les déshumidificateurs. Le fonctionnement est presque le même, l’appareil capte l’air chargé en eau de votre habitat et l’assainit en gardant cette eau dans un bac de récupération.

Sauf que le déshumidificateur aspire l’air de façon plus efficace et rapide grâce à son système de ventilation. On peut même les relier directement à un conduit d’évacuation des eaux usées ou le relier à la baignoire.

La capacité des déshumidificateurs est plus élevé, que ce soit en terme de récupération ou de régulation du taux d’humidité, souvent assisté par de l’électronique et des capteurs plus performants. De plus, vous n’aurez pas à manipuler des éléments chimiques. Leur utilisation est facile mais nécessite de l’électricité et un budget plus conséquent. En moyenne, 200 euros pour un bon appareil à la capacité et aux fonctionnalités intéressantes.

Un absorbeur peut lutter contre des petits soucis d’humidité excessive, dans des petites pièces ou armoires. Peu cher, facile à utiliser, il peut prévenir vos soucis lié à l’humidité mais en aucun cas les guérir. Il suffit parfois à préserver vos objets et vos murs, mais dans le moindre doute sur l’origine de votre humidité, mieux vaut établir un diagnostic par un professionnel avant de vous tourner vers l’un ou l’autre !