Vérifier l’humidité dans sa maison

L’humidité n’est dangereuse qu’avec excès et il est bon de savoir comment la repérer et la traiter pour éviter des désagréments comme les mauvaises odeurs ou pire, des dégradations dans votre maison ou sur votre santé.

J’ai parfois souffert de ce problème et j’ai donc utilisé tous les moyens à ma disposition pour venir à bout de cette humidité excessive. Mais avant cela, il m’a fallu connaître cet ennemi bien envahissant et déterminer quels étaient les facteurs déclencheurs. Par exemple, l’humidité ne pose problème que lorsqu’elle dépasse un certain pourcentage, le taux idéal se situant entre 45 et 65%.

Une fois l’humidité décelée, il s’agit ensuite de la mesurer pour mieux la combattre ! Je vous propose un petit guide pour vérifier l’humidité présente dans votre maison et le cas échéant, la redescendre à un taux normal pour retrouver un intérieur sain.

guide_deshumidificateur_verifier_humidite_dans_maison

D’où provient l’humidité ?

On la remarque lorsqu’elle apparaît, on la sent, on peut même la voir. Mais quels sont les facteurs provoquant l’humidité ? Et qu’est-ce que c’est, au juste ? Il s’agit de vapeur d’eau présente dans l’air. Elle est produite par vous et moi, les plantes, les animaux, en bref, tous les êtres qui respirent et qui transpirent.

Puis il y a les activités du quotidien qui en produisent également à l’intérieur de votre habitat : la cuisine, la douche, la vaisselle ! Toutes les activités qui nécessitent de l’eau et qui engendrent des variations de températures.

Il faut rajouter à cela les infiltrations extérieurs lorsque vous ouvrez les fenêtres, les portes ainsi que celles provenant naturellement du sol (cave, vide-sanitaire). Ce sont souvent ces infiltrations-là qui viennent chambouler le taux d’humidité dans la maison.

Le manque de ventilation est enfin un dernier facteur possible. Recycler l’air de votre intérieur permet en effet de réguler le taux d’hygrométrie naturellement. L’humidité devient alors une source de problèmes : inconfort, mauvaises odeurs, problèmes respiratoires…

Vous ne devez pas subir ces désagréments liés à l’humidité. Surtout en hiver, lorsque le chauffage tourne à fond et que les températures descendent. C’est là où l’on ressent le plus l’humidité car elle fausse le ressenti réel des degrés et donne l’impression d’avoir toujours froid.

Comment repérer l’humidité excessive dans sa maison ?

Si vous pensez que votre habitat souffre d’un problème d’humidité, il faut établir un diagnostic afin d’y trouver une solution efficace. Mais comment reconnaître l’humidité excessive ? Il y a des signes qui ne trompent pas et que vous connaissez sûrement pour l’avoir vu ou senti, que ce soit chez vous ou ailleurs :

  • La condensation, sur les fenêtres, le carrelage ou même les murs. Si vos vitres sont embuées tous les jours, c’est un indicateur assez pertinent pour vous indiquer que votre taux d’humidité est trop élevé.
  • La présence de moisissures, sur les joints, sur les murs, parfois même sur le mobilier.
  • Les mauvaises odeurs de moisi ou encore le linge qui sèche mal et qui sent mauvais.

Les pièces de la maison les plus touchées par une humidité excessive sont la salle de bain, la cave et la cuisine. Si vous reconnaissez l’un ou plusieurs de ces indicateurs d’humidité excessive, n’attendez pas pour agir ! Plus vous attendrez et plus cette dernière se développera et sera difficile à combattre.

De plus, elle a un impact réel non seulement sur votre habitat mais aussi sur votre santé. Allergies, asthme, rhumatismes et autres problèmes respiratoires sévères, l’humidité excessive dégrade votre santé et met vos nerfs à rude épreuve en provoquant une sensation de froid très désagréable.

Mesurer le taux d’humiditéguide_deshumidificateur_verifier_humidite_dans_maison_hygrometre

Maintenant que vous avez constaté des signes d’humidité excessive évidents, il vous faut la mesurer. Vous n’êtes pas obligé de tout de suite vous tourner vers un professionnel, il existe un instrument qui confirmera vos doutes dans un premier temps : l’hygromètre.

Cet instrument de mesure peu coûteux vous indiquera le taux d’humidité relatif dans votre maison, si votre air présente trop d’humidité, c’est à dire trop d’eau dans l’air. Vous pouvez l’acheter en version électronique avec écran digital. Il vous indiquera au bout de quelques minutes le taux de la pièce, de façon plus ou moins précise. Il est souvent associé à l’indicateur de température.

Ce taux d’humidité est appelée hygrométrie. Un taux idéal a été déterminé en France entre 45 et 65%, mais ce même taux varie selon le pays dans lequel vous vous trouvez. Un air trop sec vous causera également du soucis, il ne faut donc pas abaisser l’humidité de façon drastique, il ne s’agit pas de l’éliminer, simplement de la maintenir à un taux convenable.

Le matériel de mesure des professionnels est plus fiable mais un hygromètre peut confirmer un premier diagnostic.

Mes solutions pour remédier à l’humidité

Votre hygromètre affiche environ 70 % d’humidité ? Si l’humidité n’a pas encore fait trop de dégâts, essayez dans un premier temps d’y venir à bout par vous-même, grâce à des solutions simples, mais parfois un peu coûteuse pour obtenir des résultats efficaces rapidement :

  • Investir dans un déshumidificateur électrique. Il existe des déshumidificateurs performants fabriqués en France ou encore des déshumidificateurs proposant un bon rapport qualité-prix. N’hésitez pas à consulter mes tests pour en apprendre plus sur ces appareils qui peuvent déjà faire la différence et abaisser votre hygrométrie à un taux normal.
  • Améliorer la ventilation de votre habitat si vous avez de la condensation. Ouvrir les fenêtres le matin pour renouveler l’air de votre maison doit être un réflexe ! Si cela ne suffit pas, ajoutez des VMC.
  • Si vous avez un plus petit budget ou un problème ponctuel d’humidité qui vous gêne plus qu’il ne vous affecte, un absorbeur d’humidité peut suffire. Il peut assainir l’air et vous prémunir des effets d’une humidité plus élevé que la normal. Mais c’est surtout de la prévention pour les pièces les plus humides de la maison.

L’humidité se maîtrise assez facilement si vous adoptez les bons gestes et les bons équipements. Des ventilateurs dans la salle de bain ou la cuisine peuvent aider pour évacuer l’excès d’humidité lors de vos activités dans ces pièces à vivre. Vous pouvez aussi vérifier l’isolation de votre maison à l’approche de l’hiver pour vous prémunir des infiltrations.guide_meilleur_deshumidificateur_design_supra

Pour tous les autres symptômes, comme la moisissure, la présence de champignons déclencheurs d’allergies, des tâches sévères sur les murs, l’humidité est déjà trop installée. Dans ces cas-là, mieux vaut employer les grands moyens et faire appel à un professionnel.